Bob a une entreprise de charpente métallique BATIROTOP. Ah, ce sacré Bob… Il veut conjuguer Bâtiment & Kaizen.

Les mots japonais, cela lui file des boutons. Entendre parler de Kaizen, cela suffit à arrêter net son intérêt pour le Lean. Encore un mot anglais…
Kai = changer / Zen = bien. Remarquez ma boite s’appelle Soyez Pro et Zen, Pro et Bien, ça me va !

Intérêt

Kaizen = changer pour le mieux. C’est ce que Bob veut, j’ai réussi à l’intéresser.
C’est quoi le Kaizen ? C’est l’amélioration progressive et continue, à moindre coût, dans l’entreprise en chassant systématiquement les gaspillages. Ce qui en découle ? Bob a compris que le Kaizen va lui permettre de gagner en qualité, coût et délai. Mais comment ?

Le kaizen, c’est du management participatif, tout le monde dans l’entreprise est concerné.

Les conditions de travail et l’ergonomie s’améliorent, la sécurité également. Les mentalités évoluent et la culture d’entreprise se met en place. L’identification des gaspillage de manière continue, c’est pour tout le monde, tout le temps.
Cela stimule l’intelligence des personnes et cela renforce l’adhésion aux objectifs de l’entreprise.

Type de chantier

Il se demande aujourd’hui quel va être son premier chantier d’amélioration continue.
– Productivité sur un chantier en particulier
– Augmentation du rendement d’un matériel spécifique qui lui a coûté cher : meilleur utilisation de son parc de nacelles, par exemple
– Amélioration de la qualité en sortie en d’atelier ou sur chantier en pose ou de la sous-traitance
– Rationalisation sur chantier des déplacements, idem à l’atelier, comment éviter de balader du matériel, des ouvrages finis ou des aciers à travailler
– Baisser les stocks en tous genres
Et les idées affluent…

Comment ?

Aujourd’hui est un jour de lancement d’un chantier d’amélioration continue.

Préparation

– Il a défini un champ d’action, un périmètre.
– Il a constitué un groupe de travail.
– Tous ensemble, ils se sont fixé des objectifs et des indicateurs pour mesurer le progrès, ils ont réfléchi à quel type d’indicateur, comment mesurer le progrès
– Ils ont validé la logistique de déroulement

Bâtiment & Kaizen

Phase intensive

– Analyse de la situation de départ
– Proposition de solutions d’améliorations
– Mise en place d’une partie d’entre elles
– Définition des nouveaux standards
– plan d’action pour la suite

A long terme :
– Suivi
– Finaliser, suivre, surmonter les obstacles, former !

Conclusion

Bob doit accepter de changer son mode de management pour écouter ses salariés et leur redonner la parole, encore plus que ce qu’il faisait auparvant.

Dès le premier chantier, il voit l’intérêt de la démarche, même s’il y a des réticences. Ces réticences, Bob arrive à les lever avec un consultant ou un coach (je suis disponible sous 6 semaines environ). Il est nécessaire de mettre en route et de continuer persévérer.

Le Lean Management, le Kaizen, c’est exactement ça : persévérer et suivre l’application des travaux des groupes de travail !

Bâtiment & Kaizen, c’est possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *