Idées reçues

Souvent, le commun des mortels imagine que le coaching d’équipe, c’est des grandes réunions où le coach qui anime fait plutôt de la formation, de l’information et il rabâche la même chose dans toutes les entreprises. Ne souriez pas, c’est ce que j’entends souvent.
Puis j’entends aussi beaucoup parler du coach sportif et moins du coach en individuel pour aider les cadres, les dirigeants à performer et réussir.

La réalité : être coach, adaptabilité et créativité !

Ce n’est pas vraiment le cas, une intervention en entreprise demande de la préparation et de l’adaptation et de la créativitéen face du client, de son entreprise, son équipe.

Exemple

Dans une journée de team-building avec un Codir, mon associée coach et moi-même avons décidé de remplacer un exercice lié aux signes de reconnaissance dans l’entreprise, par l’introduction aux accords toltèques. Nous venions de sentir que notre groupe en avait besoin et que c’était prioritaire pour le déroulement de notre journée.
Nous avons improvisé. Et le bilan de cet apport fut très positif et complètement adapté à la situation.
Cet exemple me sert pour vous montrer que chaque journée de team-building (construction d’équipe) dans une entreprise est préparée, organisée, planifiée. Là, nous devons nous adapter à l’entreprise, aux personnalités que nous rencontrons dans cette journée. C’est également pour cette préparation qu’il est souvent important de faire une journée de diagnostic dans l’entreprise et de rencontrer nos clients. Nous pouvons mieux appréhender les fonctionnements et dédier la journée de team-building à leur contexte.
Et cette préparation ne nous met pas à l’abri de devoir s’adapter encore plus en fonction de ce qui est formulé par l’équipe en continu au cours de cette journée de travail.

Autre exemple

En coaching individuel, j’ai eu une cliente bouleversée par le sujet que nous démarrions. Rapidement les pleurs sont venus. J’ai stoppé le questionnement et je lui ai demandé d’accueillir ce qui venait et de m’en parler si elle voulait, sachant qu’elle était suivie par une thérapeute. Juste cette question, ce repositionnement, cet accueil de ces émotions, lui a permis en 10 minutes de mieux appréhender la suite du processus et d’avancer.
Les principes que j’applique : l’écoute active et l’écoute de mes ressentis, quand je ne me sens pas alignée, je cherche le grain de sable. Mon envie d’avancer est au point mort et je m’adapte à la situation en fonction de ce que j’ai entendu. Je fais attention de ne pas me faire perturber par des émotions parasites. Je reste vigilante.
Coach : adaptabilité et créativité
Tout ça pour vous parler de la créativité et de l’adaptabilité du coach. A chaque instant, le coach s’adapte à chaque situation, il est flexible et réactif. Etre coach, adaptabilité et créativité ! C’est obligatoire, impératif, inévitable…
Si vous voulez me connaître et que nous bossions ensemble pour votre réussite, contactez-moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *